Membres

Maria Adib-Doss, doctorante en science politique à l’Université Paris 2, assistante d’enseignement à la Faculté d’économie et de science politique de l’Université du Caire, Centre d’analyse et de recherche interdisciplinaires sur les Médias (CARISM).

Sadia Agsous-Bienstein, docteure en littératures et civilisations (2015), postdoctorante au Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP-EHESS).

Asmaa Azizi, docteure en sciences de l’information et de la communication, Groupe de recherches interdisciplinaires sur les processus d’information et de communication (GRIPIC, CELSA Paris-Sorbonne).

Bachir Benaziz, doctorant en sociologie à l’Université Paris 1, UMR Développement&Sociétés.

Abdelfettah Benchenna, maître de conférences en sciences de l’information à l’Université Paris 13, Laboratoire des sciences de l’Information et de la communication (LABSIC).

Larbi Chouikha, professeur à l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information, IPSI, Université La Manouba, Tunis.

Cherif Dris, maître de conférences à l’École Supérieure de Journalisme et des sciences de l’Information d’Alger, chercheur associé à l’IREMAM.

Julien Duval, directeur de recherche au CNRS (section sociologie et sciences du droit), Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP, Paris).

Ratiba Hadj-Moussa, professeur de sociologie à l’Université York, Toronto.

Enrique Klaus, post-doctorant MAEDI en science politique, affecté à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC), Tunis.

Olivier Koch, docteur en sciences de l’information et de la communication, enseignant à l’Université de Galatasaray (Istanbul), Laboratoire des sciences de l’Information et de la communication (LABSIC).

Nadia Makouar, docteure en sciences du langage, chercheuse associée au centre de recherche « Texte, Informatique, Multilinguisme », Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO).

Dominique Marchetti, directeur de recherche au CNRS (section sociologie et sciences du droit), Centre européen de sociologie et de science politique (CESSP, Paris).

Némésis Srour, doctorante en anthropologie sociale et ethnologie à l’EHESS, chercheur au Centre d’études Inde-Asie du Sud (CEIAS).

Tristan Mattelart, Professeur en communication internationale à l’Institut français de presse (IFP), Université Paris 2, Centre d’analyse et de recherche interdisciplinaires sur les Médias (CARISM).